Les qualités d 'arbitre

LES HUIT QUALITES D’UN GRAND ARBITRE

Richard Stoke arbitre FIBA depuis l'âge de 25 ans en 1993 à l’âge de 25 ans, a officié dans toutes les compétitions Européennes jusqu’en 2005 où il a intégré le Département des Compétitions et des Arbitres FIBA Europe et est présentement instructeur en Europe. Il nous présente un article sur les qualités que l'on doit posséder pour être un grand arbitre.

INTEGRITE

Un grand arbitre est une garantie de l'honnêteté dans chaque compétition de basket-ball. L’arbitre doit maintenir naturellement une absence complète de partialité. De nos jours nous constatons que des dirigeants sportifs, des entraîneurs et même les arbitres dans d’autres sports tels que le football ont été impliqués dans des activités illégales. Cependant et généralement, les arbitres sont rarement accusés de tout genre de conduite malhonnête ou trompeuse que ce soit. Si vous aspirez à être un grand arbitre, vous ne devez jamais vous mettre dans une position ou situation où votre intégrité pourrait être remise en cause. Cela peut prendre beaucoup d'années pour se construire une haute image d’intégrité; cependant, il peut suffire seulement d’une action ou une erreur pour détruire cette image. S’il y a possibilité de conflit d'intérêt, ne vous mettez jamais dans cette situation, ou s'il y a quelque chance que votre intégrité soit remise en cause à travers une action, ne l’accomplissez pas.

CONDITION PHYSIQUE

Il a longtemps été reconnu et prouvé qu'il y a une connexion directe entre votre condition physique et votre état mental. Si vous devenez physiquement fatigué pendant ou surtout vers la fin d’un match, alors votre niveau de concentration en souffrira également ou déclinera. Les joueurs professionnels modernes sont dans une grande forme et donc l’arbitre doit être aussi dans une bonne forme pour tenir le rythme du jeu durant toutes les quatre périodes.  Le jeu peut se décider dans la dernière période ou bien entendu même dans les dernières secondes. Il est vraiment impossible pour un arbitre de faire des erreurs à la fin de la rencontre qui pourraient affecter le résultat du jeu. Votre aptitude aura à quelque niveau un effet direct en ce qui concerne la manière dont vous comportez dans un jeu que cet effet soit bon ou mauvais, cela dépendra de l'investissement que l’arbitre aurait mis dans son aptitude. De nos jours, la préparation et la formation devraient avoir lieu  durant toute la saison ou même pendant le tournoi dans des formes différentes. Les arbitres devraient évidemment travailler à la fin de la saison pour être en forme et continuer ce travail en officiant aussi durant toute la saison, ne faut pas utiliser uniquement les compétitions pour se mettre en forme ou pour garder la forme!

MOBILITE

L’arbitrage est un jeu d’angles, de positionnement et de mouvement. Ceci est valable pour les joueurs et devrait donc en être de même pour les arbitres. La mobilité est l’expression de tout mouvement qui tend à une position sur l’aire de jeu. Elle n’a aucun rapport avec la hâte et aux mouvements sans signification. Être rapide et courir beaucoup ne font pas nécessairement de vous un bon arbitre. Tout grand arbitre se déplace efficacement pour être au bon endroit au bon moment pour voir les espaces entre les joueurs. C'est la seule possibilité pour avoir le regard sur le jeu dans son ensemble, d’un meilleur angle, voir les espaces qui veut dire être capable aussi de prendre de bonnes décisions sur la responsabilité de contacts et alors avoir une bonne chance de prendre la décision correcte. La mobilité signifie aussi que votre mouvement dans les situations de balles mortes telle que se déplacer vers la table de marque pour une nouvelle position ne devrait pas être fait en marchant. Il faut se déplacez efficacement pour un but et ne pas empêcher la poursuite du jeu par votre mobilité.

JUGEMENT

Un grand jugement ne peut être que le résultat d'efforts et d’une expérience. Peu d’arbitres l’ont de manière innée alors que beaucoup doivent travailler durement à cela ou pour cela. Par conséquent, il peut aussi être décrit comme une capacité instinctive à appliquer les principes directeurs d'avantage/désavantage. Quand vous voyez un jeu dans presque chaque cas, s'il n'y a aucun avantage gagné, et si aucun joueur n'a été mis en situation de désavantage, il ne devrait y avoir aucun appel. Mettez simplement: “n'arrêtez pas la musique.”

COMMUNICATION

Ceci signifie réellement: “Est-ce que vous pouvez  interagir avec les gens?” Est-ce que vous pouvez interagir avec les entraîneurs, les joueurs et les collègues arbitres pendant le jeu? La communication peut être accomplie à bien des égards et dans la plupart des cas les situations vous dicteront la réponse appropriée. Quelque fois, une réponse simple à la question, une réponse en un mot ou même un regard peut communiquer efficacement ce dont on a besoin à un moment précis. Dire la juste chose à la personne au bon moment peut aider quelqu’un à éviter des problèmes éventuels dans un match. La communication est aussi la connaissance de quand c'est mieux de ne rien dire ou se tenir muet ou tranquille! Quand vous communiquez, traitez les gens comme vous souhaiteriez qu’on vous traite vous-mêmes.

COHERENCE

C'est ce que chaque entraîneur veut et vous l’entendez presque toujours  sur le coté lors de tout match. Malheureusement vous ne pouvez pas acheter cela dans un magasin! Les jeunes arbitres ont plus de difficultés de cohérence plus que tout autre qualité, principalement parce qu’ils manquent d’expérience pour savoir à quel moment ils sont en état d’incohérence. Toutefois, vous ne pouvez acquérir de l’expérience qu’en commettant des erreurs. Chacun  de nous éprouve bien souvent des difficultés en matière de cohérence, mais les grands arbitres sont implacables dans leur jugement. Les grands arbitres voient et interprètent mieux le jeu que leurs collègues parce que leur appréciation du  jeu et pour ce qui est juste est meilleur. Si les entraîneurs et les joueurs croient que l’arbitre est cohérent, Ils s’adapteront en conséquence. Des décisions incohérentes sur les mêmes cas de jeu engendreront des comportements négatifs et anti sportifs parmi les joueurs et des critiques de la part des entraîneurs. Un arbitrage cohérent et l’usage de bons critères vous aideront dans votre gestion et control du jeu ou match.

COURAGE

Sans tenir compte de la situation, des personnalités impliquées, de la pression de la foule ou du public, des medias  ou de possibles répercussions, les grands arbitres placent l’équité au dessus de toutes les autres préoccupations. Ils agissent  courageusement et selon ce que cette valeur leur dicte. Ayez le courage de votre conviction! Ou avez vous eu la force (ou cran!), pour de si difficiles mais équitables décisions?

BON SENS

De toutes les qualités qu’un arbitre doit posséder, le bon sens est le plus important. C’est ce qui est juste et équitable qui devrait toujours prendre le dessus en toute circonstance. Le bon sens assure que l’équité, la compréhension et les meilleurs intérêts du jeu sont en premiers lieux dans l'esprit de l’arbitre. Si vous comprenez vraiment l'esprit et l'intention des règles, le bon sens vous guidera bien. Beaucoup de situations de jeu font ressortir ce qui n’est pas spécifiquement couvert par les règles ou les mécanismes. C'est en ce moment que le bon sens doit prendre la relève. Ce qui est équitable ou ce qui est juste est ce qui devrait être fait. Le bon sens va de paire avec communication et en négociant avec les entraîneurs et les joueurs. Il aide à déterminer comment gérer une situation difficile et par exemple, si une faute technique doit ou ne devrait pas être désignée. Ce dernier point est peut-être le facteur non-écrit et le plus important dans l’arbitrage. Il n'est pas dans un livre de règlements, un manuel ou même disponible dans un magasin. Mais il s’agit de réfléchir calmement et de manière logique de ce qui est juste pour le jeu et les participants.

RÉSUMÉ Bien sûr, il peut y avoir d’autres facteurs qui déterminent les opinions des gens, soutenir soit qu’un arbitre est bon par telles représentation ou apparence, ou même par la langue parlée. Ces attributs n'auront probablement pas d’effet sur comment le jeu est dirigé, bien qu’ils pourraient  aider à entraver la création d’une bonne première impression. Les participants jugeront de la gestion du jeu, de la capacité de l’arbitre à comprendre et apprécier ce qui se déroule et aussi de la bonne reconnaissance exacte de ce que la compétition signifie  pour tous ceux qui y sont impliqués. Sans ceci et les qualités mentionnées ici, les arbitres seront désavantagés comparés à leurs collègues qui possèdent ces qualités et qui sont capables de le faire.


Commentaires (2)

1. othman 06/12/2011

slt je vous remercie pour ses fabuleux conseil
Bon moi j'ai 16ans j'eime le Bascketball et j'aimerais bien etre un arbitre.
svp pourriez vous me donner les infos qui me guideront pour devenir arbitre
bon j'habite a Rabat voila mon email othmoi@gmail.com Merci d'avance

2. Sorin 01/07/2011

bonjour,je pratique le basket fauteuil depuis 2 ans en amateur,j'aimerais tout d'abord recrée un vraie club"faire de la compéte".Pour cela j'aimerais avoir si possible une copie de réglement officiel ainsi que les démarche à suivre pour devenir arbitre officiel.Pourriez vous m'envoyer par mail à l 'adresse suivante "gillessorin@live.fr" tout les info que vous pouvez me retransmettre.
En vous remerçiant d'avance de votre réponse reçvait mes sinçére salutation.

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site